Mouvement 2019 : Quel fiasco !


Le SNUDI FO ne laissera pas faire ! (voir communiqué SNUDI FO)

Le SNUDI FO s’est adressé aux organisations syndicales nationales du 1er degré pour proposer une rencontre en urgence pour décider des initiatives dans la suite du courrier commun du 24 mai.

Les nouvelles modalités du mouvement, dénoncées et combattues par toutes les organisations syndicales mais imposées par un passage en force du ministre, s’avèrent être un fiasco dans tous les départements : bugs à répétition, retards de calendrier, problèmes de prise en compte des bonifications…

Rappelons qu’avec l’ancien système, les collègues affectés à l’issue du 1er mouvement connaissaient leur affectation début mai !

Cet empressement à mettre en œuvre les réformes sans tenir compte de l’avis des personnels et de leurs syndicats est à l’image de l’agenda social du Ministre, qui s’avère être un monologue social, dont la frénésie et l’absence de temps de réflexion laisse peu de doutes quant au bénéfice que pourraient en retirer les personnels que nous défendons. Ce n’est pas notre conception de la libre négociation.

C’est l’illustration des conséquences voulues par le gouvernement avec le projet de loi de « Rénovation de la Fonction publique » : Remise en cause des garanties collectives au travers des barèmes et par conséquent affaiblissement/disparition des CAP.

Le Ministère a organisé en urgence une réunion sur ce sujet le 24 mai dont l’objectif était de nous convaincre que « tout va bien ». Rappelons qu’avec l’ancien système, les collègues affectés à l’issue du 1er mouvement connaissaient leur affectation début mai ! Il convoque une nouvelle réunion le 3 juin !

En tout état de cause le SNUDI FO prend ses responsabilités, afin de faire respecter les droits et garanties collectives que sont les barèmes des personnels et les prérogatives des organisations syndicales .

Le SNUDI FO exige :

►que soit accordé le droit aux personnels de renoncer à une affectation obtenue sur vœu large lors de la phase principale, lorsque celle-ci n’est pas satisfaisante, et de pouvoir ainsi participer à la phase d’ajustement ;

► que les collègues ne soient affectés à titre définitif qu’avec leur accord, notamment pour les vœux issus du vœu en zone infra sur des postes non choisis spécifiquement.

Le SNUDIFO 63 défendra tous les dossiers de collègues qui se retrouveront affectés sur des postes non-choisis avec ce nouveau mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *