Modalités de passage à la Hors Classe et PPCR

Passage à la hors-classe version PPCR : toujours plus d’arbitraire !

La note de service déterminant les modalités d’accès à la hors-classe, modifiées en raison de la mise en place de PPCR (Parcours professionnels carrières et rémunérations), devrait sortir prochainement. Au regard de cette note de service, FO se félicite une nouvelle fois de ne pas avoir signé PPCR (contrairement à la FSU et à l’UNSA) !

Les professeurs des écoles qui comptent, au 31 août 2018, au moins deux ans d’ancienneté dans le 9ème échelon de la classe normale, c’est-à-dire tous les PE qui ont atteint le 9ème échelon au plus tard le 31 août 2016 sont éligibles. Les PE au 9ème échelon qui connaissent cette année leur rendez-vous de carrière du 9ème échelon ne sont pas promouvables cette année. Ils seront promouvables l’an prochain.

Comment seront départagés les enseignants ? Là où l’arbitraire commence :

Un barème est mis en place qui comporte deux critères :

1)      L’ancienneté dans l’échelon comptée à partir de la 2ème année du 9ème échelon.

Echelon + ancienneté dans l’échelon en années 9

+2

9

+3

10 10

+1

10

+2

10

+3

11 11

+1

11

+2

11

+3

11

+4

11

+5

Points au titre de l’ancienneté 0 10 20 30 40 50 70 80 90 100 110 120

2)      La « valeur professionnelle » de l’agent établie par l’inspecteur d’académie en fonction de « l’investissement professionnel » s’appuyant (cette année) sur la note au 31 août 2016 (ou au 31 août 2017 pour les situations particulières) et sur l’avis formulé par l’IEN (très satisfaisant, satisfaisant, à consolider), l’avis « très satisfaisant » étant réservé aux enseignants les plus « remarquables » !

appréciations

points

à consolider

60

satisfaisant

80

très satisfaisant

100

excellent

120

FO dénonce le caractère subjectif et totalement arbitraire de cette appréciation.

Une preuve de plus que PPCR, c’est le fait du prince !

Exemples :

  • Un collègue ayant 1an d’ancienneté dans le 11ème échelon et jugé « satisfaisant » par l’inspecteur d’académie aura 160 points (80 points d’ancienneté et 80 points de valeur professionnelle) se verra doublé par un collègue ayant 3 ans d’ancienneté dans le 10ème échelon et jugé « excellent » qui aura 170 points (50 points d’ancienneté et 120 points de valeur professionnelle.)
  • Un collègue ayant 3 ans d’ancienneté dans le 11ème échelon et jugé « à consolider » aura 160 points et se verra donc doublé par tous les collègues au-delà de 3ans dans le 10ème échelon jugés « très satisfaisant »  et aura donc très peu de chance d’accéder à la Hors Classe !

Aucune possibilité, aucun recours pour améliorer son « appréciation »… qui restera gravée dans le marbre ! La circulaire indique : « l’appréciation qui sera portée cette année (…) sera conservée pour les campagnes de promotion ultérieures si l’agent n’est pas promu au titre de la présente campagne. » En clair, si cette année l’inspecteur d’académie estime qu’un enseignant est « à consolider », conséquence de sa note et/ou de l’avis qu’a porté sur lui l’IEN… cet enseignant restera « à consolider » toute sa carrière, quoi qu’il se passe!

Pénalisés pour des années, certains collègues se verront quasiment interdire l’accès à la hors classe du fait de l’appréciation de l’inspecteur d’académie !

Merci PPCR !

 Pas un seul collègue promu de plus que l’an dernier ! Le compte n’y est donc toujours pas.

Grâce à l’action de Force Ouvrière, seul syndicat à avoir alerté le ministère sur une possible diminution du nombre de promus à la Hors Classe du fait de la restriction de la plage d’appel, le nombre de promus cette année devrait être équivalent à celui de l’année dernière. Mais pas un de plus !

De nombreux enseignants partent et partiront toujours à la retraite sans même avoir atteint la hors-classe. Contrairement à ce qu’ont affirmé les syndicats ayant ratifié PPCR, ce protocole ne garantit donc aucunement le déroulement de la carrière sur deux grades, la classe normale et la hors-classe. Les PE, avec un taux de passage inférieur aux autres corps d’enseignement, restent toujours les grands sacrifiés de la hors-classe ! FO exige un taux de passage à la hors classe de 18%.

 Le SNUDI-FO rappelle ses revendications :

–         Abandon du protocole PPCR,

–        Abrogation du décret relatif à la nouvelle évaluation des enseignants.

Contre le salaire au mérite ;

Pour une véritable augmentation des traitements et du pouvoir d’achat ;

Pour la défense du statut général et des statuts particuliers ;

Tous en grève le jeudi 22 mars et à la manifestation à Clermont Ferrand

Lisez le communiqué national : Passage à la hors classe (communiqué national)

Lisez le 8 pages Spécial PPCR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *