Evaluations CP-CE1: pas de texte réglementaire, pas de caractère obligatoire!

Tout comme lors de la rentrée 2017, le ministère a présenté un projet d’évaluation nationale en début de CP et en 6ème mais aussi pour cette année «un point d’étape» en milieu de CP et une nouvelle évaluation en début de CE1. Ces évaluations auraient pour objectif de trouver des moyens de remédiation adaptés propres à chaque établissement, voire à chaque élève.
Le SNUDI-FO considère que ce dispositif représente une charge de travail supplémentaire, sans que l’on puisse y trouver le moindre bénéfice pour les personnels, et qu’il remet en cause la liberté pédagogique des enseignants.
Le SNUDI FO  intervient à tous les niveaux (Ministère, DASEN, IEN…) pour rappeler qu’en l’absence de texte réglementaire (ce qui est le cas)les évaluations CP CE1 ne peuvent qu’être « proposées » aux enseignants 
qui, dans le cadre de leur liberté pédagogique, sont libres de s’en saisir ou non.
L’année dernière, suite à l’intervention du SNUDI FO, le Ministre avait renvoyé une note assouplissant très largement le cadre des évaluations CP, les rendant de fait facultatives.
 
De plus, il n’est absolument pas impératif de remplir les CSP pour les élèves de CP et de CE1 dans le cadre de ces évaluations. Celles-ci sont censées porter sur le niveau des élèves et non pas sur leur origine sociale!
 
Pour le SNUDI-FO 63, la lutte contre l’échec scolaire prônée par Monsieur le Ministre passe avant toute chose par l’amélioration des conditions de travail des enseignants et en premier lieu par la baisse des effectifs dans toutes les classes.
Le SNUDI-FO 63 dénoncera toutes les pressions faites sur les collègues. Saisissez le syndicat pour toutes questions.
Le SNUDI FO 63 s’adresse au DASEN : Courrier adressé au DASEN
Tract de la FNEC-FP FO : « Qu’y a-t-il derrière l’évaluation des élèves, des établissements et des personnels ? » .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *