Directeur d’école : le péril revient !

Jean Michel BLANQUER avait annoncé qu’il n’y aurait pas de loi BLANQUER. Sitôt dit, sitôt fait, BLANQUER entreprend le projet de loi dit « de la confiance », rien que ça. Il s’agit de permettre à chaque établissement de déroger à toute règle globale. C’est la casse de l’École Publique Républicaine.

Et maintenant, s’appuyant sur la surcharge de travail des directeurs organisée directement par le ministère, BLANQUER annonce un projet de loi pour créer le « statut de directeur d’école » supérieur hiérarchique, dont le but affiché s’inscrit dans la diminution des dépenses publiques. Il ressort du carton le vieux rêve de multiples ministres : la création des EPEP (Etablissement Public d’Enseignement Primaire) autonomes avec un chef d’établissement, un conseil d’administration et une autonomie de gestion. C’est le regroupement massif des écoles qui s‘annonce, un coup supplémentaire contre le statut des Professeurs des écoles et des droits qui s’y rattachent, en terme de mutation en particulier.

     A cela, FO oppose les revendications :

        – maintien et amélioration des moyens et rémunérations des directeurs qui doivent rester des PE.

        – Assez de la multitude de taches qui s’amoncelle sur leur tête.

        – Contre toutes les demandes non réglementaires.

Lisez le communiqué ICI

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *