Retrait du projet de loi Blanquer !

Le projet de loi Blanquer, mal nommé « école de la confiance », contient de nombreuses dispositions inacceptables, visant à remettre en cause le cadre de l’école telle qu’on le connaît jusqu’à présent, ainsi que le statut des personnels.

Vous trouverez en PJ une analyse de quelques points de ce projet :

Création des « établissements publics des savoirs fondamentaux », fusionnant école et collège. De plus le principal du collège serait le supérieur hiérarchique de tous les personnels du 1er ou du 2nd degré. La fusion des écoles et des collèges entraînerait la suppression de nombreux postes, dont ceux des directeurs d’école qui disparaîtraient avec la création de ces établissements.

Possibilité de scolariser ses enfants dans des « jardins d’enfant » plutôt qu’à l’école maternelle : « Par dérogation à l’article L. 131‐2 du code de l’éducation, l’instruction obligatoire peut, au cours des années scolaires 2019‐2020 et 2020‐2021, être donnée aux enfants âgés de trois à six ans dans un établissement d’accueil collectif recevant exclusivement des enfants âgés de plus de deux ans dit « «jardin d’enfants.»

Généralisation des Pôles Inclusifs d’Accompagnement Localisé (PIAL) pour limiter l’aide aux élèves en situation de handicap.

Contre la politique régressive de ce gouvernement, l’heure est à renforcer le rapport de force pour gagner sur les revendications.

C’est en ce sens que le 19 mars un appel à la grève intersyndical FO, CGT, FSU et Solidaires de la fonction publique se joint à l’appel interprofessionnel. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *