le Ministre fait un pas de recul : Maintenons la pression !

Dans son interview d’hier au Parisien, le ministre Blanquer fait un pas de recul : «Je suis prêt à amender mon projet de loi» sur l’école.

Par l’ampleur des mobilisations des personnels au niveau national, par les grèves reconductibles, par une mobilisation d’ampleur prévue ce samedi 30 mars avec le plus grand nombre dont les parents d’élèves, par la mobilisation nationale annoncée jeudi, Blanquer est obligé de lâcher du lest.

Mais FO le rappelle, ce ne sont pas des amendements qui sont revendiqués mais le retrait de la Loi Blanquer, et avec elle l’abandon du projet de loi de transformation de la Fonction Publique.

Hier les personnels étaient réunis devant la préfecture avec leurs organisations syndicales.

Hier plus de 50 personnes réunies à Saint Germain Lembron, plus de 60 personnes à Lempdes lors des réunions publiques avec les parents d’élèves, les élus, et les syndicats FO, SUD, CGT, SNUIPP.

Les parents d’élèves alertés par plus de 2h00 de discussion ont bien compris les enjeux de cette Loi Blanquer. Des décisions se consolident : blocages des écoles, banderoles, pétitions, interpellations de la presse… Tous s’organisent pour bloquer !

Les élus des mairies soutiennent sans condition le mouvement et ont pris la parole en ce sens : courrier à l’attention des sénateurs et députés, mise à disposition des salles pour continuer à se réunir…leur soutien dans la mobilisation est précieux.

Les DDENaussi se positionnent pour le retrait de cette Loi

L’unité Parents/Enseignants est en train de se faire pour bloquer !

Face à l’article incroyable de La Montagne où M le DASEN du Puy de Dôme explique que « Tout est faux. Soit c’est une très mauvaise information qui arrive aux parents. Soit c’est de la désinformation pure et simple »FO maintien son analyse :

  • OUI l’école maternelle est en danger avec la mise en concurrence avec les jardins d’enfants explicitement cité dans la loi (art 4 bis)
  • OUI les écoles communales sont en danger avec la création des EPSF (art 6 quarter)
  • OUI l’aide aux enfants en situation de handicap va diminuer avec la mise en place des PIAL (chapitre III)
  • OUI les contractuels vont augmenter et la création d’AED professeur corvéable à merci est annoncée (art 4)
  • OUI les directeurs sont sur la sellette avec la création d’un statut de directeur hiérarchique qui ne sera pas forcément professeur des écoles  
  • Et rien sur les revendications des AESH

 Et avec tout ça le mouvement deviendrait pour un grand nombre de collègues non choisi et à titre définitif dès la rentrée 2019 !

Pour Force Ouvrière, seul le rapport de force fera plier le gouvernement et permettra de gagner sur l’ensemble de nos revendications.

Maintenons la pression : partout en France les personnels et parents d’élèves s’informent, se regroupent pour discuter, s’organisent !

Assemblée Générale des personnels : vendredi 14h00 Maison du Peuple Clermont-Ferrand

C’est maintenant que ça se joue ! C’est maintenant qu’il faut bloquer et obtenir satisfaction !

La Loi Blanquer doit être retirée purement et simplement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *