Compte-rendu de la CAPD du 11 avril 2019

Le SNUDI FO 63 a défendu tous les dossiers qui lui avaient été confiés

Prenez connaissance de la déclaration liminaire du SNUDI FO 63 en PJ

Liste d’aptitude des directeurs d’école

52 collègues inscrits, 2 désistements. En revanche, 6 collègues ont reçu un avis défavorable : c’est inadmissible ! Nous avons demandé les raisons de ces refus et que les collègues soient destinataires des arguments retenus contre leur inscription. Nous avons défendu tous les dossiers que nous avions en notre possession.Nous nous étonnons : comment peut-on demander aux collègues d’être  formés alors qu’ils demandent une formation ! Une reconnaissance du travail effectué par les collègues qui exercent déjà les fonctions de directeur depuis parfois de nombreuses années serait la moindre des choses, notamment sur les directions à 1 classe.

Monsieur l’IA a affirmé que le statut de directeur, « qu’on le veuille ou non, méritait une autre approche, comme par exemple celle de chef d’établissement » ! Avant même que la Loi « école de la confiance » soit actée, les directives données à l’IA par le Ministère sont claires : les directeurs, professeurs des écoles, sont sur la sellette !

Départ en formation CAPPEI : seulement 8 départs sur tout le département

Concernant le nombre de départs en formation, l’austérité s’applique sur le dos des personnels. A la demande du SNUDI-FO pour justifier de cette restriction supplémentaire, l’administration a évoqué: 

  • 3 départs dans la dominante « Enseigner en milieu carcéral, en CEF, en SEGPA et en EREA » : GABORY Anghjula, MAGNET Mélissa, MALATRAIT Isabelle
  • 5 départs dans la dominante « Coordonner une ULIS ou enseigner en UE – troubles des fonctions cognitives » : CANDIOLO Yvonne, HUYNH Roseline, PALOQUE Cathy, TROUILLET Emmanuel, VIALLE Elodie

Formation croisée en présence de l’Education Nationale et du médico-social : le 1er degré n’était pas représenté, si ce n’est par 2 membres du RASED, faute de remplaçant mais l’année prochaine, les personnels 1er degré volontaires pourraient prétendre à cette formation.

Aucun départ en dominante « Travailler en RASED » alors que les besoins sont énormes et que 27 collègues avaient fait une demande de formation : l’Administration organise bel et bien la disparition des RASED : c’est intolérable !

Bonification d’ancienneté pour le passage à l’échelon 7 et à l’échelon 9

Le SNUDI FO a rappelé son opposition totale au protocole PPCR et le système d’évaluation totalement arbitraire des collègues qui en découle, protocole qu’il n’a pas signé, contrairement au SE-UNSA et au SNUIPP.

Le SNUDI-FO a rappelé ses revendications : la promotion des collègues avec l’ancienneté générale de service comme élément essentiel du barème. Vous trouverez en pièce jointe les personnels promus à l’échelon 7 et à l’échelon 9.

11 collègues n’ayant pas eu de rendez-vous de carrière pour raison d’absence (congés maladie, congés maternité…) ont cependant reçu un avis. Leur avis ne leur a pas été communiqué et ils n’ont pas été mis au courant de cette procédure : les avis provisoires, tout aussi arbitraires car basés uniquement sur leur dossier de carrière, seront retirés après cette campagne d’avancement d’échelon.

Recours

Un cas a été présenté : l’IA est revenu sur l’appréciation de la collègue. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Nombreux encore seront les collègues qui effectueront des recours l’année prochaine. Saisissez le SNUDI FO dès connaissance de votre avis sur votre I-Prof pour les rdv de carrière 2018-2019.

Recours Hors Classe

Concernant les collègues ayant subi une appréciation sans avoir pu bénéficier d’un rendez-vous de carrière, l’Administration a reçu 38 recours. L’étude des dossiers, selon l’Administration, ne pourra pas se faire sans texte officiel. C’est un problème juridique. Nous remettrons sur la table tous les dossiers en notre possession et demanderons à ce que tous les recours soient étudiés lors de la prochain CAPD Hors classe.

QUESTIONS DIVERSES

Concernant le vœu proposé par FO pour que l’administration accepte les demandes de temps partiel à 80% sur autorisation lors de la dernière CAPD, l’Administration maintient son refus. L’argument avancé est le coût financier non absorbable que cela engendrerait car les collègues qui en feraient la demande seraient trop nombreux.

Force Ouvrière ne se contentera pas de cette réponse et portera ce dossier dans avec tous les moyens syndicaux qu’il a : entrevue, instances….

Contactez le syndicat si vous souhaitez faire cette demande de temps partiel à 80% !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *