Décrets du 2 décembre 2020 : au nom de la « sureté de l’État », il sera possible de ficher les juifs, les syndicalistes, les francs-maçons…

Alors que la proposition de loi relative à la sécurité globale voit s’élever contre elle un front toujours plus nombreux d’opposants, le gouvernement persiste dans sa dérive autoritariste et liberticide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.