Décrets du 2 décembre 2020 : au nom de la « sureté de l’État », il sera possible de ficher les juifs, les syndicalistes, les francs-maçons…

Alors que la proposition de loi relative à la sécurité globale voit s’élever contre elle un front toujours plus nombreux d’opposants, le gouvernement persiste dans sa dérive autoritariste et liberticide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *