POUR LE RETRAIT DE LA LOI DE SECURITE SANITAIRE NOUVELLES MANIFESTATIONS SAMEDI 28 AOUT A Clermont-Ferrand 14H : place de Jaude

Comme des centaines de milliers de manifestants dans toute la France, contre la loi de sécurité sanitaire, à Clermont-Ferrand ce sont des milliers qui ont encore défilé samedi 21 aout contre le pass sanitaire. L’Union Départementale FO du Puy de Dôme était présente avec ses drapeaux sur la base de ses revendications:


Abrogation de la loi sur le Pass Sanitaire – Pass Licenciement ! Pas touche au droit de grève ! Retrait des réformes de l’assurance chômage et des retraites ! Rétablissement de tous les lits et de nos les services supprimés dans les hôpitaux… Rétablissement des postes supprimés et embauche de tous les personnels nécessaires !

Réunis cette semaine le Bureau National (BN) du SNUDI-FO, et la Commission Exécutive Fédérale (CEF) de la FNEC-FP-FO s’expriment sur ce point dans sa résolution : Non au « pass sanitaire »
Le Bureau National, avec la Commission Exécutive Fédérale, soutient « les mobilisations en cours qui se situent sur le terrain de la défense de nos libertés individuelles et collectives, et de la préservation de nos acquis, à commencer par le statut de fonctionnaire et le Code du Travail. »


Le BN partage, avec la CEF, la position de la Fédération Générale des Fonctionnaires FO qui indique dans son communiqué du 28 juillet : « La FGF-FO n’accepte pas le piège de la division entre vaccinés et non vaccinés. Pour la FGF-FO, la volonté de sanctionner des agents, qui n’auraient pas été vaccinés, est totalement inacceptable. (…) Nous rejetons toutes sanctions envers les fonctionnaires, agents publics et salariés et revendiquons l’abrogation de ce projet de Loi. (…) La FGF-FO exige qu’aucune disposition de ce projet de loi ne vienne modifier les garanties du Statut général des fonctionnaires. »


Le BN soutient tous les personnels confrontés à l’obligation vaccinale et au « pass sanitaire » (PsyEN, PE en IME, IMPRO, …), et exige qu’aucune sanction ne soit prise à l’encontre de ces personnels. Pour le BN, aucune activité scolaire (piscine, sorties au théâtre, musée, médiathèque…) ne doit être soumise à la présentation du pass sanitaire.
C’est pourquoi, le SNUDI-FO 63 avec son Union Départementale sera également présent dans les manifestations du samedi 28 août.


Pour l’UD FO du Puy de Dôme, les raisons syndicales de manifester pour exiger l’abrogation de la loi instaurant le pass sanitaire obligatoire sont évidentes :

  • l’obligation instaurée pour les personnels hospitaliers et d’autres catégories ce personnels, de présenter le pass sanitaire, c’est à dire de se faire vacciner, remet en cause tout à la fois les statuts de la fonction publique et le code du travail, en particulier à travers les mesures suspensives du contrat de travail. Ainsi le gouvernement qui prétend faire œuvre humanitaire, n’hésite pas à menacer de priver purement et simplement de ressources des dizaines de milliers de personnel.
  • le gouvernement qui incite au recrutement de vigiles dans les hôpitaux pour vérifier les pass sanitaires, refuse toujours d’arrêter les fermetures de lits et de services et  aucune mesure n’est prise pour recruter les milliers de personnels soignants nécessaires. Au contraire avec l’obligation du pass, ce sont des milliers et milliers d’agents qui devraient être suspendus, rendant impossible le bon fonctionnement des hôpitaux.
  • Le gouvernement profite de l’occasion pour remettre en cause le droit de grève : le ministre VERAN a déclaré le 5 août dernier « vient un temps où les personnels n’auront plus le loisir de faite grève » , ce que Yves VEYRIER et la confédération ont condamné dans un communiqué le 7 août dernier.
  • Dans le secteur privé, les conséquences du pass sanitaire constitue aussi une remise en cause du Code du Travail : l’UD FO publiera une note à ce sujet en début de semaine prochaine.

Le SNUDI-FO 63 partage les positions et analyses exprimées par l’Union Départementale FO du Puy de Dôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.