Manque de remplaçants : le ministre fait le choix du chaos !

Dans sa lettre ouverte au ministre Blanquer le 8 décembre, le SNUDI-FO indiquait « La situation devient intenable partout. Le non-remplacement est désormais la norme et touche souvent plusieurs classes au sein d’une même école. Dans certains départements, les mairies mettent en place le service minimum d’accueil normalement prévu en période de grève ; ailleurs des IA-DASEN sont contraints de faire appel à des retraités pour assurer des remplacements ! Cette école n’est plus l’Ecole. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.